Georges BRIAND

(1851-?)
Photographe itinérant puis sédentaire.

Châlons-sur-Marne Marne

Georges Vincent Valentin Briand est né le 17 mars 1851 à  Paris. Il se forme au métier de photographe dans la capitale et sera notamment opérateur chez Tourtin et chez Graffe. C'est là  qu'il rencontre un autre jeune photographe Gustave Bouillaud (1852-1924). Les deux hommes travaillent à  leur compte en tant que photographes itinérants, ce dont attestent des portraits "carte de visite" avec au verso la mention : "de passage en cette ville". En 1872, ils partagent un logement quai du Nord à  Mâcon. Gustave Bouillaud se marie l'année suivante ; Georges Briand est son témoin. A une date qui reste à  préciser, les deux hommes se séparent : Bouillaud fera une belle carrière à  Mâcon ; Briand s'installe à  Châlons-sur-Marne (Marne). Sous l'enseigne Gustave, Gustave Cosson avait ouvert un atelier de photographie situé 11, rue du Cloître dans lequel opérait un photographe qui travaillait pour lui. En octobre 1881, le fils de Gustave Cosson, prénommé aussi Gustave et photographe comme son père, décède à  Châlons-sur-Marne. C'est sans doute après son décès que le père a cédé son fonds de commerce à  Georges Briand. Ce dernier fera apparaître la mention "Photographie Gustave" au dos de ses photos. Il est possible qu'à  l'instar de Gustave Cosson, Georges Briand ait confié la gestion quotidienne de son atelier à  un employé. En 1886, c'est Henri Lagrange qui est domicilié 11, rue du Cloître et cinq ans plus tard, c'est Albert Rousseaux. Georges Briand était aussi professeur de photographie et technicien spécialiste de la projection des photographies en couleurs. Il obtiendra les Palmes académiques en janvier 1905. A l'époque, il était domicilié 85, rue La Condamine à  Paris (17e). Il y est sans doute décédé le 27 avril 1923.

Source : Marc Durand - De l'Image fixe à  l'image animée. Archives nationales - 2015