Auguste BURGAUD

(1836-1895)
Photographe d'atelier
4 photographies

Ancenis Loire-Atlantique La Roche-sur-Yon Vendée La Rochelle Rochefort Royan Charente-Maritime Nantes

Fils d’un propriétaire, Pierre Auguste Etienne Burgaud est né le 14 septembre 1836 à Notre-Dame-de-Monts (Vendée). Sa mère est morte une semaine après lui avoir donné la vie. Il n’a pas cinq ans quand son père décède. Sourd et muet de naissance, il est possible que le jeune orphelin ait été accueilli dans l’institution spécialisée ouvert à l’hospice général de Nantes. Malgré son handicap, Auguste Burgaud fera une longue carrière de photographe. Elle débute à Napoléon-Vendée, nom que portait La Roche-sur-Yon (Vendée) sous le Second Empire.Il y est recensé 68, rue de Bordeaux en 1861 ainsi que son associé Auguste Renaud et leur apprenti Charles Aubin qui est aussi sourd-muet. Burgaud travaille ensuite en Charente-Maritime, d’abord à La Rochelle où son atelier est situé rue des Frères Prêcheurs puis à Rochefort avec une succursale à Royan. A Rochefort, il signe ses photographies "Burgaud et Cie". Peut-être que son handicap l’obligeait à travailler avec un associé. En 1869 au plus tard, il a quitté Rochefort où il sera remplacé par Graveleau. Quand il se marie à Nantes, le 27 décembre 1869, il est photographe et opère dans un atelier situé place Sainte-Croix auquel on accède par la rue Belle Image. Il est recensé à cette adresse en 1872 et 1876. En 1881, il est installé place du Change avec une succursale à Ancenis (Loire-Atlantique). Il sera en activité jusqu’à son décès le 11 novembre 1895 à l’âge de 59 ans. Sa veuve, née Anne Marie Ledu, aidée par sa fille, poursuit l’activité avant de céder le fonds de commerce à Henry Pénot après 1897.