Alfred BERNIER

(1822-1900)
Photographe d'atelier
1 photographie

Brest Finistère Nantes Loire-Atlantique

Alfred Bernier est né le 16 janvier 1822 à Chinon (Indre-et-Loire). Il n’a que 6 ans quand son père, qui était notaire, décède en 1828. Le jeune Bernier ne fera pas du droit comme son père mais des études de médecine. Il devient chirurgien de la marine à Brest (Finistère). C’est sans doute alors qu’il servait dans la Royale que Bernier a commencé à pratiquer la photographie en amateur avant d’en faire son métier. Le 10 août 1858, Napoléon III et l’Impératrice entrent dans la rade de Brest à bord du navire "La Bretagne", première étape de leur voyage officiel dans cette région réputée royaliste. (1) Le couple impérial se voit remettre un album de 23 photographies datées et signées Bernier. (2) Ce portfolio est conservé au musée de Bretagne. Sur le vif, Bernier fait un reportage du passage de l’empereur à Brest. Deux épreuves : l’arrivée du canot impérial et la salle de banquet seront reproduites dans "L’Illustration" du 21 août 1858, sous forme de bois gravés. Par ailleurs, Bernier sélectionnera douze épreuves de son portfolio que les Parisiens pourront découvrir au Palais de l’Industrie lors de la troisième exposition de la Société française de photographie ouverte du 15 avril au 1er juillet 1859. (3) Parmi les oeuvres exposées, on relèvera la rade de Brest, le vaisseau "L’Impérial", les forçats aux mines, la grande fonderie.(4) Cette épreuve serait datée de juillet 1853. Le 19 juin 1861, âgé de 39 ans, Alfred Bernier épouse à Brest Marie Charlotte Bailly, veuve de Fulgence de Larcher, aide-commissaire de la marine décédé à Cayenne en 1855. Ce couple avait eu plusieurs enfants dont Léopold de Larcher qui sera photographe à Brest et à Morlaix. Dix jours avant de se marier, Alfred Bernier avait reconnu devant notaire être le père de Pierre Alfred Bailly né à Brest en 1858. En novembre 1863, quand nait son second fils, Alfred Bernier est domicilié 1bis, rue des Malchaussés. A noter que lors du recensement de 1861 (daté du 15 juillet), c’est le photographe Jean-Marie Legendre qui opérait 1, rue des Malchaussés avant de s’installer rue Saint-Yves. Bernier et sa famille sont recensés à cette adresse en 1866 mais vont bientôt quitter le Finistère pour la Loire-Atlantique. Le dernier enfant du couple, Armand Jules, est né le 10 avril 1868 10, rue du Calvaire à Nantes où Bernier va opérer peu d’années. Avant 1872, il est de retour à Brest et son atelier nantais a été repris par Emile Fürst. Pendant son séjour à Nantes, ce sont les photographes Arnould et Bezon, "Successeurs de Mr A. Bernier" qui opèrent 1bis, rue des Malchaussés, qui sera bientôt dénommée rue Kléber. Après le décès de son épouse, Bernier doit vendre, en novembre 1887, la grande maison à deux étages du 1bis rue Kléber qui comprenait "une grande galerie servant d’atelier de photographie" (5) mais il continue à opérer à la même adresse secondé par son fils Armand Jules. Mort en 1890 à l’âge de 22 ans, celui-ci ne pourra succéder à son père.On ignore précisément quand Alfred Bernier a cessé son activité de photographe. Il est mort à Brest le 19 avril 1900 à l’âge de 78 ans.

Sources :

(1) 1858 Napoléon III en Bretagne - Blog d’Erwan Chartier-Le Floch.

(2) Reflets de Bretagne - Les collections photographiques du musée de Bretagne.

(3) Gallica - Catalogue de la troisième exposition de la Société française de photographie en 1859.

(4) Site Arago - Le portail de la photographie.

(5) Archives départementales du Finistère - "La Dépêche de Brest" du 25 janvier 1888.